• Morose/ mots roses

    Aujourd'hui, humeur morose mais pas mots roses...
    Humeur grasse, humeur de laisser-aller, humeur de saindoux, mais pas de seins doux...

    Il me vient dans la tête un poème de Paul Verlaine...

    Il pleut dans mon coeur
    Comme il pleut sur la ville
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon coeur?
    O bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits
    Pour un coeur qui s'ennuie
    O le chant de la pluie
    Il pleure sans raison
    Dans ce coeur qui s'ecoeure
    Quoi! Nulle trahison?...
    De ne savoir pourquoi
    Sans amour et sans haine
    Mon coeur a tant de peine.

  • Commentaires

    1
    Coyote
    Vendredi 4 Mars 2005 à 23:36
    Coyotus interruptus...
    Je reconnais très bien cette façon de s'arrêter ! Et le regard quelque peu étoilé du mamifère tient sans doute plus à ce qu'il voit qu'au cactus qu'il a rencontré... Sinon, j'adore Verlaine, sa mélancolie et la pudeur qu'il a de faire passer de grandes douleurs sous le masque de petites chansons.
    2
    François
    Vendredi 20 Mai 2005 à 17:41
    La pluie
    Pluie du jour, larmes du soir. La pluie coulait sur la ville, Mouillant tes cheveux blonds Tu marchais d’ un pas tranquille, Tu n’ attendais plus rien... Tu n’ attendais plus rien, Noyée dans ton chagrin Tu n’en voyais pas la fin, Aujourd’hui pour demain. Un instant tes yeux se voilent Tu nous revois tous les deux Marchant main dans la main Le long d’une mer toute bleue Et ton cœur comme une fête Te répétait tout bas il m’ aimera Tu croyais en son amour peut-être Et maintenant tu vois il s’en va Loin...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :